la base des régles pour les esclaves sous contrat définitif 

Règles d’esclave de TopSon Master Bradley Règles d’esclave de TopSon Master Bradley

Responsabilités de base : Obéissance absolue.

1. L’obéissance absolue à toutes les règles et commandes est requise. les esclaves ne seront pas de connivence avec
l’autre pour permettre la désobéissance à ces règles. les esclaves sont responsables de chaque l’obéissance de l’autre.

2. Chaque esclave est responsable de l’entretien du corps de l’autre esclave, y compris les organes génitaux, le cul et la bouche.

3. les esclaves doivent mémoriser ces règles et être prêts à les réciter textuellement commande.

Corps : les corps des esclaves appartiennent à leur propriétaire.

4. les esclaves doivent être nus en tout temps lorsqu’ils sont chez eux, sauf ordre contraire.

5. il est interdit aux esclaves de toucher leurs propres organes génitaux ou leurs fesses.

6. les esclaves seront rasés chaque semaine, le fils le samedi et le père le dimanche.

Chaque esclave rase l’autre tandis que celui qui est rasé est en position d’aigle écarté esclavage. L’appareil de chasteté restera allumé pendant le rasage du corps.

7. Après avoir été rasé, l’esclave sera attaché à la table de bondage. L’autre le rasage va ensuite cagouler et bâillonner l’esclave, retirer le dispositif de chasteté et raser le
région pubienne, bite et boules. Selon la commande de TopSon, l’esclave taquinera le la bite de l’autre pendant 60 minutes ou bien le faire sortir. (Voir les règles de chasteté pour les procédures.)
Ensuite, l’esclave verra l’appareil de chasteté reverrouillé puis libéré de la table de servitude.

8. les esclaves doivent être soumis à une certaine forme de contrainte physique chaque fois qu’ils sont à la maison. Le défaut la retenue est des poignets de cheville verrouillés avec 18 « de chaîne verrouillée entre eux.

Possessions : les esclaves n’ont pas de possessions

9. les esclaves conserveront la propriété légale des biens, y compris les biens immobiliers et meubles, mais cédera tout contrôle sur eux et leur utilisation à TopSon.

10. Tous les biens de la maison sont sous le contrôle de TopSon et peuvent être utilisés uniquement lorsque l’autorisation explicite est donnée. les esclaves ne doivent demander l’utilisation d’aucun
possessions. Cela comprend l’utilisation de la télévision, de la radio, du lecteur de CD, des ordinateurs, des téléphones, des i-pods, et autres articles de divertissement.

11. Les vêtements d’esclave doivent être gardés sous clé dans le garage. Lorsque vous vous habillez pour quitter le locaux ou se déshabiller au retour, cela doit être fait dans le garage. les esclaves sont
autorisé dans le garage portant des vêtements un maximum de 5 minutes.

Meubles : c’est pour les propriétaires et leurs amis, pas pour les esclaves.

12. les esclaves ne s’assoient pas sur les meubles à moins d’en avoir été explicitement ordonnés.

13. Lorsqu’il est autorisé à utiliser les toilettes, les deux sièges seront relevés et l’esclave s’assiéra dessus.

la porcelaine. Lorsqu’il n’est pas autorisé à utiliser les toilettes mais que l’élimination a été autorisées, les esclaves squatteront la cour clôturée.

14. les esclaves ne sont autorisés dans le lit de TopSon que sur ordre de le faire. Normalement les deux les esclaves dormiront au pied du lit de TopSon où il y aura un petit matelas mince et
couverture dimensionnée de sorte que, pour avoir une couverture complète, les esclaves devront dormir câlinés ensemble en position fœtale. Les oreillers ne sont pas autorisés. les esclaves seront attachés à leur
testicules par une chaîne suffisamment longue pour permettre à l’un ou l’autre esclave de ramper dans TopSon lit pour le servir, mais pas assez longtemps pour lui permettre d’aller aux toilettes.

15. Certaines parties de la maison sont interdites aux esclaves (étude de TopSon, par exemple) ou d’autres ont un accès restreint (par exemple, les salles de bains et les cuisines) par des dispositifs tels que
serrures, serrures à minuterie sur les portes de la salle de bain, serrures sur le réfrigérateur et les armoires à cuisine, ou simplement mis hors limites.

Confidentialité : les esclaves n’ont pas de vie privée

16. les esclaves n’ont pas le droit à la vie privée.

17. Lorsque vous êtes autorisé à utiliser la salle de bain, les portes doivent être grandes ouvertes.

18. Il existe un système de vidéosurveillance sophistiqué tel que TopSon peut surveiller chaque centimètre de la maison depuis ses ordinateurs, son i-phone ou ses téléviseurs.

19. les esclaves seront affichés comme tels en présence des amis de TopSon et devront faire aucun effort pour cacher leur nudité ou leur statut.

Obéissance et punition : la punition régulière est un entraînement à l’obéissance ainsi qu’une divertissement pour les propriétaires d’esclaves et leurs amis.

20. Tous les ordres et commandements doivent être obéis immédiatement et avec joie.

21. Ordinairement, les esclaves seront chacun punis quatre jours par semaine : une fois pour travailler la désobéissance démérite et trois fois pour le divertissement du TopSon ou celui de l’esclave
entraînement.

22. les esclaves accumuleront des démérites pour désobéissance qui seront effacés à une semaine rituel de confession et de punition. A l’heure dite l’esclave s’approchera du
TopSon rampant, puis adoptez une position à genoux salam et attendez patiemment TopSon pour reconnaître la présence de l’esclave. Puis à Ses invites, l’esclave avouera
ses méfaits et demander ensuite une punition. La punition sera normalement la flagellation avec un chat à neuf queues tressé ou une bastonnade, suivi d’un coin d’une heure minimum
temps. fils esclave a sa séance de punition pour désobéissance le vendredi et papa esclave le Les samedis.

23. Pendant les séances de punition pour désobéissance, l’esclave qui n’est pas puni sera demandé s’il est au courant d’une désobéissance qui n’a pas été signalée, et si oui, de détailler
eux. De telles infractions recevront des démérites quadruples pour celui qui les a commis et celui qui signale recevra des démérites uniques pour violation de
Règle 1.

24. Les esclaves doivent être punis régulièrement par de sévères fessées avec une pagaie, une ceinture ou une cuirasse.

Séances de 60 minutes suivies d’une heure de coin. fils esclave est fessée Les dimanches, mardis et jeudis. papa esclave est fessé les lundis, mercredis,
et les vendredis.

25. Le temps de coin doit être fait debout au garde-à-vous, les bras croisés derrière le cou, et coudes poussés vers l’arrière. Des appareils tels que des pièces de monnaie lourdes pressées contre le mur par
coudes ou une balle de golf serrée entre les genoux peuvent être utilisés pour assurer une bonne posture-avec la compréhension que si les pièces de monnaie ou la balle, etc., devaient laisser tomber l’ensemble
séance de punition sera répétée.

26. L’esclave qui n’est pas puni doit observer la punition de l’autre esclave, position de présentation (jambes largement écartées et verrouillées, tête relevée, poitrine bombée, bras
serré derrière le cou avec les coudes en arrière et la bouche grande ouverte) placé pour voir à la fois la punition et la réaction de l’esclave, il gardera ses yeux concentrés sur
les punitions de l’autre esclave. ses pensées devraient être sur la façon dont demain ou le prochain le temps qu’il va prendre ça.

27. Au début de la formation, les esclaves seront liés à un banc de fessée ou à un St. Andrew’s croix pour punition. Cependant, un aspect important de l’entraînement à l’obéissance est l’apprentissage
comment accepter la punition et la douleur. À un certain moment, TopSon donnera à l’esclave choix d’être maîtrisé ou libre de subir des châtiments corporels. Si l’esclave choisit
libre, s’il s’avère que la contrainte est nécessaire pour achever la peine, alors le l’esclave sera maîtrisé et la punition recommencée depuis le début. Si la
esclave choisit lié, la peine sera doublée.

28. Si, à la fin d’une séance de punition, le TopSon demande des choses comme « Avez-vous appris ta leçon, mon garçon ? » ou « Tu en as assez, mon garçon ? », la seule réponse acceptable est « Non,
Monsieur, le garçon a besoin de plus de corrections, TopSon Monsieur ! » Si on lui demande combien de plus est nécessaire, la seule bonne réponse est « Double, Monsieur ! »

Chasteté, bordure et autres fonctions corporelles : les esclaves doivent rester excités par la chasteté afin qu’ils soient désireux de servir leur propriétaire; leurs bouches
et les ânes sont principalement destinés à l’usage de TopSon et doivent être maintenus en bon état pour une telle utilisation.

29. L’état normal d’un esclave doit être enfermé dans un appareil de chasteté 24h/24 et 7j/7.

30. Les esclaves ne doivent jamais savoir combien de temps ils sont enfermés.

31. Au cours de la première année de propriété et de formation, s’ils se comportent correctement, les esclaves peuvent être autorisé à venir une fois toutes les 3 à 8 semaines.

32. Si un esclave est autorisé à jouir, ce sera pendant la scène de rasage corporel hebdomadaire. Antérieur à la scène, TopSon ordonnera au « top slave » d’amener l’autre slave au plus vite,
manière de « traite » mécanique la moins satisfaisante possible. L’esclave lié ne doit pas savoir s’il doit être tranchant ou traire avant cette partie de la scène. Le meilleur fils
peut imposer un délai très court pour jouir (disons 3-5 minutes) et si l’esclave lié ne jouit pas dans ce laps de temps, il est reverrouillé et son prochain temps lié (déjà
prédéterminé) sera doublé. Tout le sperme doit être ingéré par l’esclave lié, et puis le « top slave » enlèvera rapidement tout résidu avec sa bouche avant de reverrouiller.

33. L’affûtage ou la taquinerie pendant la scène de rasage hebdomadaire doit être fait comme suit : L’esclave être tranchant a deux obligations : (a) rester dur et (b) ne pas jouir. L’esclave faisant
la bordure a deux obligations: (c) garder l’autre esclave dur comme le roc et sur le sur le point de jouir, mais (d) ne pas le laisser jouir. Le TopSon sera dans le respect. Si il
sent que « le meilleur esclave » est trop facile avec l’autre esclave, il aura une queue simple fouet pour informer le « top slave » d’être plus agressif. Si l’esclave jouit pendant la carre,
il verra sa période de chasteté actuelle remise à zéro et sa durée triplée. Et le « top slave » sera attaché, les genoux levés et attachés écartés, l’appareil de chasteté retiré
pour exposer sa bite et ses couilles à la punition, et sévèrement battu à l’intérieur des cuisses et entrejambe avec un tawse-après quoi sa bite battue sera lubrifiée avec A&D et
reverrouillé.

34. les esclaves peuvent s’attendre à des bâillonnements prolongés avec des bâillons de balle ou d’anneau, ce dernier l’ayant disponible pour le viol oral.

35. Les esclaves recevront des lavements quotidiens comme principale forme de défécation. Chaque esclave administrer le lavement des autres et être responsable du nettoyage.

36. La plupart du temps, les esclaves seront branchés.

37. Les esclaves effectueront fréquemment le service d’urinoir pour leur TopSon.

38. les esclaves doivent soit avoir la permission d’utiliser les toilettes, soit le faire à l’heure prévue.

temps d’accès.

Questions financières : la situation de la vie dans la maison appartenant au père esclave a un potentiel considérable pour que le fils père usurpe le contrôle de TopSon par des
moyens.

39. Le père esclave, le fils esclave et le TopSon garderont des finances séparées et sont droit à leurs propres actifs financiers soumis au contrôle de TopSon.

40. papa esclave organisera le paiement automatique des factures récurrentes au maximum dans la mesure du possible afin d’éliminer le besoin d’accéder à ses finances au maximum
peut-être.

41. Un compte bancaire séparé, détenu uniquement par TopSon, sera ouvert avec un virement mensuel automatique à partir d’un compte du père esclave de 2 500 $. TopSon est de
utiliser ces fonds pour l’épicerie de base et d’autres dépenses du ménage et pour acheter équipement pour le contrôle et l’utilisation de ses esclaves. Tout surplus lui appartient pour être utilisé comme il le voit
adapter.

42. Toutes les cartes de crédit, chéquiers, etc. des esclaves seront confisqués et enfermés dans un coffre-fort
lieu inaccessible aux esclaves.

43. les esclaves ne transporteront que de l’argent donné par le TopSon ou éventuellement donné à l’occasion une des cartes de crédit de l’esclave à utiliser dans un but précis qui doit être
documentés avec des reçus et seront vérifiés par rapport aux relevés de carte de crédit. Le TopSon n’a aucune obligation de donner de l’argent à l’un ou l’autre des esclaves. Si l’un des esclaves est donné
des montants modestes pour des utilisations spécifiques, la comptabilisation complète des dépenses avec reçus être requis.

44. Surveillance des mouvements d’esclaves par des moyens tels que les systèmes de bracelets de cheville verrouillés SIG, des audits d’odomètre, des achats d’essence et des audits d’analyse de kilométrage peuvent être effectués.

45. les esclaves seront fournis avec un accès restreint (uniquement capables de converser ou de texte avec TopSon) i-phone afin d’être en contact de surveillance avec le TopSon chaque fois que
la maison. On s’attendra à ce qu’ils annoncent où ils se trouvent afin que le TopSon peut fixer des contraintes de temps pour le retour à la maison.

Laisse courte : toutes les tentatives seront faites pour restreindre la liberté des esclaves, en particulier lorsque les esclaves sont à l’extérieur de la maison.

46. ​​Lorsqu’il est autorisé à sortir de la maison, l’esclave ne doit effectuer que des tâches autorisées pendant cette période.

période et ne doit s’engager dans aucune sorte de comportement discrétionnaire au-delà de ce qui a été autorisés comme objectif(s) de la libération.

Communication : les esclaves doivent être taciturnes, respectueux des supérieurs et savoir leur place.

47. les esclaves ne doivent pas parler à moins qu’on ne leur parle, puis répondre en un minimum de mots possible sauf en cas de danger grave ou d’urgence, lorsque la parole est nécessaire pour
exercer des fonctions, ou lorsqu’il est autorisé à parler librement.

48. les esclaves peuvent demander la permission de parler librement, mais cela sera puni comme une infraction de la règle 47, que l’autorisation soit accordée ou non.

49. les esclaves peuvent converser entre eux à condition que cela soit chuchoté et inaudible pour autres.

50. Lorsqu’il s’adresse au TopSon, l’esclave fils doit terminer chaque phrase par « Monsieur » et le papa esclave avec « TopSon Sir ». Ainsi le papa esclave répondra « oui » et « non »
questions « Oui Monsieur, TopSon Monsieur ! » et « Non Monsieur, TopSon Monsieur! » Lorsqu’on s’adresse à n’importe quel autres non-esclaves, « Monsieur! » terminera chaque phrase.

51. Chaque fois qu’il se réfère au TopSon, il doit être adressé par le fils esclave comme « Maître Bradley Sir » et le père esclave sous le nom de « TopSon Master Bradley Sir ».
les pronoms possessifs en référence à Lui ne sont pas autorisés.

52. les esclaves ne sont pas autorisés à utiliser « je » ou « nous ». Au lieu de cela, toute référence au fils esclave sera comme « esclave #1 » et au père esclave comme « esclave #2 ». La référence au pluriel sera toujours aussi
« les deux esclaves de TopSon. » L’utilisation de « it » dans l’auto-référence est autorisée.

53. L’utilisation des i-phones par chaque esclave est limitée à la communication requise avec le TopFils. Normalement, la communication se fera par SMS. Les différentes règles concernant
parler s’appliquent à l’utilisation du téléphone, y compris l’envoi de SMS, à l’exception du fait que l’esclave est tenu d’initier divers messages textuels (tels que l’heure de départ d’un
emplacement) lorsqu’il est à l’extérieur de la maison. les esclaves ne communiqueront pas entre eux ou avec
d’autres personnes par téléphone, sauf autorisation explicite. Les journaux téléphoniques être audité pour assurer la conformité.

Quand j’ai lu les règles pour la première fois, j’ai été horrifié. Il n’y a aucun moyen que j’aurais accepté d’être possédé ou même de laisser Justin être possédé comme esclave si, de retour à
ce début, on m’avait donné ces règles sous la forme d’un droit de propriété contrat à signer.

Il n’y avait rien de vraiment nouveau dans ces règles. Ils ont à peu près résumé comment Justin et moi vivions comme des esclaves. Mais en les lisant tous mis ensemble pour
la première fois, réalisant que cela décrivait comment Justin et moi vivions et étions traité, j’ai compris clairement à quel point TopSon Master Bradley
possédait chacun de nous.

J’ai aussi réalisé qu’il n’y avait pas de retour en arrière et que nous serions esclaves aussi longtemps qu’il voulait nous posséder. nous n’avions vraiment rien à dire sur nos vies
plus.

https://www.nifty.org/nifty/gay/authoritarian/topson-enslaves-dad-and-son

la lettre S sur la fesse gauche des esclaves la norme pour le bétail 

Quand je suis entré dans la pièce, j’avais remarqué un feu brûlant à l’intérieur du métal poêle. Je pensais que c’était bien qu’ils réchauffent la chambre froide.

Mais puis j’ai vu Shawn jouer avec quelque chose dans les flammes.
Cameron dans son empressement des jeunes a crié: « Lemme le fait. Je peux le faire. »

« Peut-être sur le prochain esclave », a déclaré Shawn.

J’ai regardé du coin de mon oeil alors que le grand esclave a tiré une marque avec la lettre S hors de feu. Il faisait chaud blanc brillant.

Shawn a apporté la marque grésillante dans mon
direction.

Je suppliais et criais: « S’il te plait, pas ça… Non, je serai bon…

Je vais soyez votre esclave. Je ferai tout ce que tu voudras. Je vais…. »

Avant de pouvoir partir plus loin la marque brûlante brûlante était pressée contre la chair sur ma gauche
fesse. J’ai senti la douleur traverser tous les nerfs se terminant dans mon corps.

j ai ouvert la bouche mais c’était trop douloureux pour moi de crier. Alors je viens en panne sanglotant.

https://nifty.org/nifty/gay/authoritarian/indentured-stepson/indentured-stepson-2

LES REGLES D UNE CHIENNE ESCLAVE  :  « https://www.nifty.org/nifty/gay/authoritarian/dr-debt-and-his-new-bitch/ »

M. Bitch-Maker’s Nine Rules for Male Bitches.’

« Règle n°1. Une chienne fait toujours ce que son maître lui ordonne de faire.

« Règle n°2. Le corps d’une chienne est toujours lisse et sans poils.

« Règle n°3. Une chienne est toujours nue à la maison et n’essaie jamais de se couvrir.

« Règle n°4. Une chienne ne s’assoit jamais sur les meubles à la maison et toujours dort par terre.

« Règle n°5. Une chienne ne porte jamais de sous-vêtements quand elle sort et ne cache jamais une érection.

« Règle n°6. Une chienne garde son corps en forme et ses seins repulpés en haut.

« Règle n°7. Le corps d’une chienne est un bien public et toujours disponible pour être utilisé par d’autres.

« Règle n°8. Une chienne maintient une érection en présence d’un supérieur mais ne jouit jamais sans permission.

« Règle n°9. Une garce n’est jamais au top.

https://www.nifty.org/nifty/gay/authoritarian/dr-debt-and-his-new-bitch/

UN ESCLAVE RASE ET GLABE C EST LA NORME POUR LE BETAIL HUMAIN RIEN DE PLUS !

https://www.nifty.org/nifty/gay/authoritarian/the-social-experiment/the-social-experiment-3

À ce stade, je sanglotais et pleurais de façon incontrôlable. Cameron vient de me dire pour fermer sa gueule, il s’est alors avancé et a attrapé une boîte de crème à raser et couvert tout mon de avec elle.

Il a alors attrapé un rasoir et a commencé à rase mon corps de haut en bas.

Passer sous mes couilles et raser ma souillure et tout.

Après avoir terminé, il a obtenu un appareil de chasteté en métal et a mis sur ma bite, il a d’abord eu un anneau en métal et l’a mis sur ma bite et autour mes couilles.

début de l apprentissage pour un esclave de sa place comment un hétéro devient un esclave véritable ! 1 règle jamais sur les meubles !

Je suis allé chez Cameron et il a ouvert la porte et m’a fait venir maintenant Cameron avait son père et un frère.

Sa mère est décédée quelques il y a des années, il n’y avait donc qu’eux 3 dans la maison.

Je suis entré et je me suis assis à côté de Cameron, puis son père a dit.
« Cameron si Jason est vraiment ton esclave tu dois le traiter comme ton esclave et ordonnez-lui de s’asseoir par terre. »

Cameron m’a regardé et a dit

« Salope, assieds-toi par terre à mes pieds, je ne te veux pas sur les meuble »

LA DECLARATION DE L ESCLAVE ACCEPTANT SON ETAT DE YAPOU A FAIRE TOUS LES JOURS

Je reconnais que cette déclaration est mienne et pour le reste de ma vie :

Je suis 987 esclave de PF mon Propriétaire et Maître

je suis un bien humain, un objet.

Le NOM PRENOM EX HUMAIN est mort.

Je n’existe que pour plaire à mon Maître: Master Yaoi / PF.

Mon corps, mon esprit, mon cœur, mon âme, tout n’existe que pour lui plaire.

S’il le souhaite, je mourrai pour lui.

Je ne serai plus jamais libre ou humain.

Je n’ai aucun droit.

Je dois m’agenouiller devant tous les hommes libres et les appeler Monsieur en présence de Maître ou sur son ordre.

Je vais obéir ou être puni.

Je mérite toutes les punitions données.

987 renonce définitivement à une personnalité et une humanité pour vivre en bétail humain en esclavage définitif et permanent vis à vis de son Propriétaire et Maître PF.

Je suis juste un 987 , esclave de PF.

Club privé (PREAMBULE)  Texte paru le 2022-05-03 par Servus49 Publié par l’auteur sur l’archive wiki de Gai-Éros. extrait pour clarifier l origine du bétail humain exploitable 

Les anthropologues ont fait il y a une trentaine d’année une découverte tellement hallucinantes, que les états leurs ont demandé de garder celle-ci secrète tout en poursuivant leurs études pour la confirmer. L’Organisation des Nations Unies a publié les résultats il y a dix ans.

Grâce aux nouvelles découvertes sur le génome, l’ADN et la façon de les rechercher, les chercheurs ont découvert que l’ADN de l’australopithèque comportait un gène différent de celui de l’Homo sapiens. Gène qui les distingue donc l’un de l’autre. L’un malgré des caractéristiques extérieures semblables est bien inférieure à l’autre. L’un est animal, l’autre humain. Et la chose extraordinaire qu’ils ont découvert ensuite est que malgré les croyances de tous les chercheurs, cette espèce n’est pas disparue et qu’elle se reproduit beaucoup plus rapidement que notre espèce humaine. Ceci mettant en péril même notre existence, car avec les années et les croisements entre les deux espèces, les différences physiques ont totalement disparu. Ils ont pu cependant, après de nombreuses études sur des centaines de milliers d’individus, déterminer ce qui nous différencie d’eux, et cela, dans tous les cas.

Les premières études se sont effectuées sur les militaires de tous les pays, puis sur la population médicale et enfin sur les fonctionnaires (populations pour lesquels il était plus facile de demander le secret). Il en est résulté qu’aucun de ceux qui ont été identifié comme australopithèque n’avait une haute fonction ou responsabilité : aucun officier et seulement des caporaux. Dans le corps médical aucun chirurgien, médecin, ni d’infirmier ou infirmière avec responsabilité. Dans l’administration que des subalternes, bien sur aucun ministre ou président. Ils ont conclu que cette espèce est inférieure à la nôtre. Les scientifiques se sont testés eux même et constaté les mêmes conclusions : Ils étaient tous Homo sapiens parmi les responsables des recherches et certains australopithèques parmi les derniers de leurs collaborateurs.

Après, ils ont poussé leur recherche sur les différences de comportement des deux espèces et surprise : tous ceux testé australopithèques avaient tous des attitudes de soumission, se sentaient toujours inférieur. Tandis que les testés Homo sapiens à part quelques unités et ceux-ci par choix personnel aiment commander, diriger, se faire obéir, dominer. Ils ont présenté leurs conclusions, secrètement aux chefs d’état, qui était tous des homos sapiens. Ayant constaté la diminution des personnes pouvant accéder à des hautes fonctions ou responsabilité que compte tenu du taux de fécondité des australopithèques, que ceux-ci s’unissant parfois aux homo-sapiens et que le gène qui les différencie de nous se retrouvent alors dans leurs progénitures qu’il est temps de protéger notre espèce par rapport aux êtres inférieurs que sont les descendants des australopithèques.

Une commission fut alors créée pour proposer des solutions aux gouvernants de la planète pour endiguer cette invasion. Après un an de travail la commission a rendu ses propositions dont la plus parts ont été retenues à l’unanimité par les états qui les ont fait appliquer immédiatement et conjointement sur la terre entière. On ne pouvait éliminer cette espèce comme ont éradique des insectes nuisibles, car il était nécessaire d’avoir de la main d’œuvre, des petites mains, des serviteurs aussi il a été décidé principalement que :

– Toutes les populations qui n’avaient pas été testées jusqu’à présent devaient l’être.

– Tout individu testé australopithèque serait bien entendu destitué de la condition humaine, de tous ses droits, identifié dans un fichier national, tatoué à l’arrière du cou. Ceux-ci seront appelés esclaves et n’auront plus aucun droit.

– Dans les familles mixtes, les Humains doivent rompre sans aucune procédure le lien qui les unissent aux esclaves, mari ou femme et enfants. Ils peuvent les conserver à leur service, mais aussi les vendre, les céder, les louer ou les confier à des structures de dressage.

– Les esclaves sont exclus des écoles, collèges, lycées et universités. Une formation de base pourra leur être donnée en fonction de leur utilisation.

– Pour endiguer leur prolifération, toutes reproductions entre eux seront soumises à autorisation ou décision de leurs maîtres en particulier pour l’élevage.

– Les relations entre Hommes et esclaves sont soumises aux règles suivantes : L’Homme peut toujours utiliser l’esclave pour son plaisir. Les relations homos ou lesbiennes sont bien entendu autorisées selon la volonté de l’Homme. Par contre les relations hétérosexuelles, pour éviter tous mélanges d’espèces, sont interdites où alors avec des esclaves castrés pour les mâles ou avoir subie une ovariectomie pour les femelles.

– En cas de rébellion caractérisé au seul jugement du propriétaire, l’esclave devra être puni selon sa faute. Le Maître ayant droit de vie ou de mort sur ses esclaves.

– Les esclaves, considérés comme des objets, donc moins que les animaux, porterons les vêtements, objets, selon la décision de leur Maître. La nudité totale étant leur tenue ordinaire.

– Des centres d’élevage, de dressage pourront être ouverts. Les vétérinaires sont habilités à soigner, mutiler, euthanasier ou améliorer le physique des esclaves.

– Des établissements de plaisir pourront ouvrir ainsi que des lieux de divertissements en utilisant des esclaves de tous sexes et de tous âges.

MSDS Society: Chapitre 9 – GayDemon

Maître Jason rit

« Comme tous les esclaves devraient le faire. Les esclaves existent pour servir et aimer leurs maîtres »

« Esclave ton Maître et j’ai l’histoire. 

Rappelez-vous que l’amour d’un esclave pour son maître est différent de celui d’amants égaux. 

Les maîtres n’aiment pas leur esclave de la même manière que les amants. 

Nous possédons des esclaves. 

Nous aimons nos esclaves pour leur service envers nous. 

C’est comme si un humain aime son chien mais qu’il n’est pas amoureux. Comprenez-vous esclave?

« Oui Monsieur, il croit comprendre Monsieur ?

 Cet esclave est comme un chien que possède le Maître. 

Cet esclave aime son maître comme un chien aime son propriétaire. « 

« Exactement esclave. C’est comme un chien que possède son maître »

Encore une fois, je suis comparé à un animal. 

Maître Jason dit que je ne suis qu’un animal pour mon Maître. 

Je ne serai jamais considéré comme un être humain. 

Mais je suis d’accord avec ça parce que j’aime mon Maître.

9 – GayDemon